Il est avalé trois fois par un hippopotame et survit

Zimbabwe                                                              2020

Les faits:

Un guide touristique zimbabwéen qui travaillait depuis des années aux alentours des chutes Victoria voguait régulièrement en canoë avec des touristes sur le fleuve Zambèze, pour leur faire découvrir la beauté de la région.

il a été attaqué par un groupe d’hippopotames qui a renversé un des canoës dans lequel se trouvait un de ses collègues. Le guide  à plonger dans l’eau pour le sauver et a été pris en chasse par les animaux, avant d’être avalé.

« Tout d’un coup, tout est devenu noir et il m’a fallu quelques secondes pour comprendre ce qu’il m’était arrivé »

L’animal le recrache, avant de tenter de le noyer, en l’attrapant par le pied. 

Encore une fois, l’hippopotame à relâcher son étreinte, permettant au guide de tenter de s’enfuir.

il se fait rattraper, pour la troisième fois par le torse.

Le guide s’en est finalement sorti , avec le bras droit écrasé et  38 morsures sur le corps. 

vu sur Metro. 

Zimbabwe, 2020

Les faits:

Un guide touristique zimbabwéen qui travaillait depuis des années aux alentours des chutes Victoria voguait régulièrement en canoë avec des touristes sur le fleuve Zambèze, pour leur faire découvrir la beauté de la région.

il a été attaqué par un groupe d’hippopotames qui a renversé un des canoës dans lequel se trouvait un de ses collègues. Le guide  à plonger dans l’eau pour le sauver et a été pris en chasse par les animaux, avant d’être avalé.

« Tout d’un coup, tout est devenu noir et il m’a fallu quelques secondes pour comprendre ce qu’il m’était arrivé »

L’animal le recrache, avant de tenter de le noyer, en l’attrapant par le pied. 

Encore une fois, l’hippopotame à relâcher son étreinte, permettant au guide de tenter de s’enfuir.

il se fait rattraper, pour la troisième fois par le torse.

Le guide s’en est finalement sorti , avec le bras droit écrasé et  38 morsures sur le corps. 

Vu sur Metro. 

Partagez sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Vous en voulez plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *