Il se rend à son entretien de licenciement avec un Clown.

Pour comprendre cette histoire il faut savoir que la loi néo-zélandaise permet de se faire accompagné par « une personne de soutien », membre d’un syndicat, avocat ou collègue, pour des rendez-vous professionnels qui pourraient conduire au licenciement.

Joshua travaille dans une agence de pub à Auckland, il est convoqué à un entretien de remaniement auprès de sa direction et décide de s’y rendre avec une personne  de soutien comme le précise la loi.

pendant L’entretien le clown a fait des sculptures de ballon, un chien et une licorne pour être exact et au moment de la signature des papiers de licenciement il a même mimé des pleurs.

La différence c’est que je suis a choisi un clown qu’il a loué pour 200 €.

Partagez sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous en voulez plus :

les perles d'Oche